Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Promouvoir la culture des Masqués vénitiens au Pays Basque et en Nouvelle Aquitaine. Organisation de Féeries et Parades vénitiennes.Réalisation de costumes et masques vénitiens. Toutes les photographies sont protégées par copyright JGB - VCBA 2013-2014-2015-2016-2017. Sauf indication contraire.

23 Feb

Carnaval de Venise 2015

Publié par VCBA  - Catégories :  #Venise, #carnaval, #Masques, #Costumes Masques Côte Basque Aquitaine, #costumes, #Féérie vénitienne, #Carnaval Venise, #COUTURE, #Carnaval de Venise 2015

Une bonne dizaine de membres de VCBA - sur les 90 cotisants que compte l'association - étaient à Venise cette année. Nous ne les avons pas tous croisés car nous n’étions pas dans les mêmes quartiers, ni au même moment. Nous avons croisés des amis d'autres associations, dont Veneziarte de Toulouse et les Vénitiens d'Auvillar.

Le comité et des membres du Conseil d’administration ont choisi la seconde semaine du Carnaval, avec le week-end de la Saint-Valentin, et ont bien fait !

Car le temps nous fut favorable, couvert, pas trop froid, pas de vent et finalement ensoleillé.

Notre appartement vénitien est situé au premier étage d’un palazzo du sestiere (quartier) de San Polo, non loin de la splendide église de Santa Maria dei Frari, dont nous tenons l’adresse exacte secrète, car chacun sait que dénicher un logement confortable, bien placé et pas cher à Venise relève du parcours du combattant !

San Polo et son jumeau Santa Croce (à dix minutes à pied des gares routières et ferroviaires et des parkings), sont des sestiere populaires très authentiques, habités par les Vénitiens, qui regorgent de petites places et de ruelles tortueuses. Y vivre, y manger et y boire est moins cher que dans d’autres quartiers vénitiens.

Dans ce sestiere se trouve l’un des plus vieux et très sympathique bacari (bar à vin) historique de Venise (Caffè dei Frari recommandé par le Guide du Routard) dont nous avons fait notre quartier général, et l’atelier d’un souffleur de verre qui réalise figurines, bijoux et objets divers sous vos yeux avec du verre de Murano (Rio Terra Frari).

Nous avons choisi de déambuler dans des ruelles et sur des places moins courues que San Marco, où nous n’avons fait qu’une traversée.

Notre seule difficulté, passer les ponts (il y en a 430 à Venise) encombrés par les touristes faisant des selfies (se photographiant avec leur téléphone portable placé au bout d’une canne). A tel point que la police doit faire la circulation pour éviter au maximum les embouteillages de piétons ! Et c’est dans ces moments - là que sévissent les voleurs qui sont masqués... Et les policiers qui les arrêtent aussi ! Il y avait une photo d’arrestation à la une du journal local, La Nuova, le dernier week-end.

A plusieurs reprises des touristes nous photographiant ont voulu nous donner une pièce de 2 euro, que nous avons, bien sûr, refusée d’un geste... Nous avons compris pourquoi. Place Saint-Marc notamment, mais aussi le long de la lagune, des «faux» masqués font la manche en faisant payer la photo 2 euro...

En dehors du jour de l’ouverture du Carnaval, la place San Marco est devenue une espèce de fourretout qui rassemble toutes sortes de déguisements carnavalesques qui n’ont plus rien à voir avec les masqués vénitiens. La musique fait penser à une discothèque d’Ibiza en plein été... Les gens ivres qui vous bousculent et tirent sur vos costumes pour se faire photographier avec vous sont légion. Nous avons même vu un touriste français uriner contre le mur de notre Palazzo...

Nous avons donc cheminé à travers les sestiere de San Polo, Dorsoduro, Cannaregio, Castello, Santa Croce.

Comme à l’accoutumée, Christiane a pris plaisir à se faire photographier avec des enfants, et même avec des clochards qui nous l’avaient demandé poliment, et qui ont été surpris que nous ne les dédaignons pas. Nous avons aussi rencontré un artiste de rue, Mario Levis, très connu en Italie mais aussi en France dans divers festivals des arts de la rue comme celui de Chalons-sur-Saône, qui cette année était costumé et masqué en arbre, en jouant de la scie musicale. Jetez un coup d'oeil à son site:

http://www.mariolevis.com/

Au palmarès de la politesse pour les touristes souhaitant nous photographier, se trouvent en tête les Italiens non Vénitiens, puis les Asiatiques, les Belges, les Suisses, les Anglophones, les Germanophones, les Hispanophones... et en dernier les Français.

Durant nos pauses, redevenus touristes en civil, nous avons dégusté (avec modération) quelques Spritz en grignotant des «cicchetti» (tapas vénitiens) du côté du marché aux poissons (Le Bar Naranzaria, recommandé par le Guide du Routard, à côté du Caffè Vergnano) en compagnie d’amis d’autres associations françaises, comme Hélène et Raymond qui organisent la Féerie d’Auvillar (82) le 29 mars. Nous avons aussi déjeuné de risotto à la seiche dans une vieille taverne du Campo Beccharie.

Dans les ruelles proches du Marché au poisson, se trouvent la plupart des fabricants de masques blancs authentiques en papier mâché (cartapeste), vous pouvez en voir la fabrication et même en commander des sur mesure. Pour du basique, comptez 5 euro le masque embouti à la machine (le prix de ceux en plastique !) et de 12 à 25 euro les entièrement fait main. Notamment dans la boutique d’Annamaria Scintu (La Corte dei Miracoli), place de l’église de San Cassiano 1862, où nous avons fait le plein en prévision de nos prochains projets. Il ne nous restera qu’à les décorer avec l’aide de Stéphanie, notre membre maquilleuse - esthéticienne et décoratrice.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à déambuler au milieu des très nombreux touristes, français en majorité, mais aussi russes et des pays de l’est, allemands, espagnols et asiatiques. Quelques beaux contacts avec la population vénitienne également.

Nous avons croisé beaucoup de poudrés-masqués en costumes d’époque qui dédaignent bien entendu les masqués comme nous... Il y en avait tous les soirs dans un Palazzo proche du nôtre où étaient organisés des dîners concerts avec des prix à trois zéros par personne...

A une exception près, des poudrés-masqués germanophones, probablement des Tyroliens qui ont demandé à nous photographier et à être photographiés avec nous.

D’ailleurs une des tendances, constatée cette année par la presse locale, montre qu’il y a de plus en plus de costumés non-masqués, avec le visage simplement maquillé, qui se présentent au concours du plus beau masque Place Saint-Marc. L’âme du Carnaval changerait-elle? Les participants vieillissent. Et les jeunes sont peu enclins à se masquer totalement. Sans oublier qu'au fil des ans le Carnaval est devenu mercantile...

Vous trouverez ci-dessous quelques photos que nous avons réalisées et celles que nous avons reçues de photographes croisés au détour des ruelles. Merci à eux !

Un reflet de notre Carnaval à nous ! Notre mentalité est de nous faire plaisir à Venise, ville que nous fréquentons et aimons depuis 40 ans et non de jouer au concours de c’est nous les plus beaux et de pousser les autres masqués pour être photographiés!

A peine rentrés que Christiane attaque déjà la réalisation de notre vrai duo à thème pour 2016... Mais chut, c'est encore un secret !

Sinon la robe de Christiane et le costume de Jacques de cette année seront encore portés à Etaules et Auvillar. Il y aura une nouvelle robe pour Cambo et une autre en duo pour Saint-Jean de Luz.

Sur les photos vous reconnaîtrez :

Christiane, sa robe et son masque «jardin d’hiver» réalisés par ses soins avec l’aide de Stéphanie d’Anglet.

Jacques personnage mi-noble, mi-médecin de la peste (costume réalisé par Christiane, masque décoré par Stéphanie d’Anglet).

Claudine (masque Bauta avec voilette noire) et Jean-Luc (masque intégral) en notables avec leurs masques signés Rodolphe de Biarritz.

Philippe et Hervé en marquis, attablés au Florian et aussi avec leurs masques dans les rues.

Chantal et Jean-Louis en bleu.

Muriel et Alain en noir et or, accompagnés de Françoise et seuls également.

************************

Nous mettons à jour le site régulièrement car nous avions quatre photographes attitrés et nous n’avons pas encore reçu toutes les photos. Pour un panorama du Carnaval 2015 plus complet, internet regorge d’images de très nombreux et talentueux photographes, professionnels et amateurs. Nous en mettrons les liens dans les prochaines semaines.

SUIVEZ-NOUS EGALEMENT SUR GOOGLE+

https://plus.google.com/+JacquesetChristianeAssociationVCBA64/posts

MERCI A TOUS LES PHOTOGRAPHES qui nous ont transmis des photos:

FRANCAIS: Jacques Bernasconi, Claudine Benotteau, Jean-Luc Dejoie, Katia Legros, Villy, Gérard Caverivière

ITALIENS: Biaggio Iaia, Giulio Crotti

SLOVENE: Vinko Kernc

Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015
Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015

Reportage photographique au Carnaval de Venise 2015

Le Carnaval 2015 vu par un Toulousain:

Notre premier carnaval en tant que touristes date d'une vingtaine d'année, le premier avec mon épouse en costumée et moi en photographe était en 2007. Depuis chaque année un nouveau costume choisi par mon épouse, puis réalisé par moi et touche finale de décoration par Françoise.

Cette année, première constatation : la crise est là. Beaucoup moins de touristes et moins de masques, surtout autour de San Marco dans la journée.

Pourtant les masques étaient bien présents et tout le monde a pu le constater lors du rassemblement traditionnel du jeudi matin à la Salute mais un peu moins nombreux. Peu d'Allemands cette année, et la troupe française (au moins 75 % des masques déambulants à Venise) un peu plus faible. Beaucoup de magasins fermés, ou ayant changé de propriétaire et des hôtels avec un taux record de chambres vides en plein carnaval.

La faute a qui? A mon avis, c’est que le carnaval vieillit. Il y a une dizaine d'années les Masqués étaient très présents place San Marco. A l’époque il n'y avait pas toutes ces barrières entre les colonnes et empêchent l’accès sous les arcades, empêchant nombre de photos. Les masques sont Français, en grande partie (nous sommes des romantiques nés !) mais aussi et surtout des seniors dont la population décline (pas toujours évident de se costumer pour plusieurs heures). La population de Masqués n'est que très peu renouvelée par des jeunes qui on d'autres passions et des moyens plus limités.

Certes tout n'est pas qu'une affaire d'argent mais il faut reconnaître que Venise est cher pour le logement,la nourriture et le transport (billet de vaporetto à 7 euro le parcours à Venise, et trajet avion-voiture-train du domicile jusqu’à Venise). Reste le costume, là c'est autre chose. L'imagination et la patience peuvent beaucoup faire baisser le prix de revient de ce dernier, encore faut il savoir coudre. Cela représente plusieurs dizaine de milliers de sequin, perles ou autres à coudre à la main, tâche qui s’étale sur toute une année, il faut vraiment être passionnés,

Côté touriste, il est de plus en plus difficile de croiser des masques, ceux-ci ayant désertés la place San Marco faute de place ou mettre leur costume en valeur, mais aussi la faute à certaines associations de costumés françaises qui réservent leur prestation à des photographes pro délaissant ainsi un mot clé du carnaval, le partage.

Bien sur il reste des moments toujours aussi magiques tel que le lever du soleil piazzetta San Marco en bord de lagune, là les masques sont toujours présents. Tous les jours vers 14h de belles photos a San Zaccaria avec le soleil éclairant les murs en marbre de l’église. Le soir a San Giglio fait aussi parti des classiques, mais il faut aimer les photos au flash. Quand au rendez-vous de la Salute, le jeudi matin c’est une bonne occasion de voir les costumes qui étaient invisibles jusqu’alors, mais au milieu de la foule des photographes. Tout le monde n’a pas la connaissance de ces points de rencontre et ne croisent donc pas beaucoup de masques.

Certes les masques déambulent aussi dans la ville, mais si les paysages sont beaux les conditions d’éclairage ne facilitent pas la mise en valeur des costumes.

Pour finir sur l’amabilité des touristes pour moi les plus respectueux sont les Asiatiques, la différence entre les Français et les Italiens est faible. Les Français sont simplement plus nombreux, mais pour les deux, tout leur est dû, Les photographes avec de vrais appareils photo et les professionnels sont beaucoup plus respectueux.

Gérard

Photographe

Association Veneziarte Toulouse

Pour voir toutes les photos de Gérard, de Venise et d'ailleurs, visitez son blog:

http://castel31.free.fr

POST-SCRIPTUM

Cette année nous avions choisi de partir avec Volotea (Compagnie espagnole low-cost fondée par des anciens de Vuelings), dont la flotte est composée de Boeing 717 très bruyants, vieux et peu spacieux. Contrairement aux compagnies comme Easyjet ou Ryanair, si vous voyagez à plusieurs, vous êtes contraints de payer vos places côte-à-côte, car sinon le logiciel vous place automatiquement à des endroits différents... Vu l'exiguïté des casiers à bagage en cabine, le nombre de valises cabines est limité nous a expliqué le steward... Par conséquent Volotea a instauré des cotes plus petites que tous les autres low-costs. Trouver une valise ou un sac à leurs cotes dans le commerce n’est pas évident, mais soyons honnête, elles existent. Conséquence : une de nos valises cabine avait un cm de trop, ce qui a engendré 80 euro de supplément pour la mettre obligatoirement en soute pour l’aller-retour. (Nous étions beaucoup de passagers dans ce cas de figure). Nous avons bien tenté d’enregistrer cette valise sur internet pour le vol de retour comme nous l’avais indiqué l’hôtesse de sol, et payer le prix normal, mais impossible. Le site ne fonctionne pas, le numéro de téléphone surtaxé du service client ne répond pas et pas de réponse au mail envoyé non plus ! Résultat : le vol nous est finalement revenu au même prix que si nous avions voyagé avec Air France. Moralité : l’an prochain nous voyagerons avec une autre compagnie... Bémol : le personnel de bord (Laurent, Aurélie, Ophélie sur nos deux vols) est très sympathique et fait tout ce qu’il peut pour calmer les passagers énervés par les surtaxes et tenter de rassembler les familles éclatées au quatre coins de l'appareil. Il nous dit faire ça à chaque vol... Conclusion : nous ne volons pas avec Volotea, c’est Volotea qui nous vole ! Regardez les avis sur le net (Tripadvisor notamment) et vous serez édifiés sur les pratiques de Volotea et le nombre de mécontents !

À propos

Promouvoir la culture des Masqués vénitiens au Pays Basque et en Nouvelle Aquitaine. Organisation de Féeries et Parades vénitiennes.Réalisation de costumes et masques vénitiens. Toutes les photographies sont protégées par copyright JGB - VCBA 2013-2014-2015-2016-2017. Sauf indication contraire.